Lean Canvas ou Comment définir la Vision de son Produit

Il n’y a pas de bons vents pour celui qui ne connaît pas son Cap (Steve Jobs)

Introduction

Dans un projet agile, il y a plusieurs niveaux de planification. La figure ci-dessous est une adaptation du «Planning Onion» proposée par Mike Cohn pour représenter ces niveaux de planifications.

Planning Onion

La vision du produit est donc le premier niveau de planification. Cette vision doit refléter la stratégie business de l’entreprise en répondant aux questions suivantes :

  • Quels problèmes essayons-nous de résoudre ?
  • Pour qui : quels sont les clients, les utilisateurs?
  • Quelles solutions apportons-nous à ces problèmes ?
  • Comment allons-nous lancer ce produit sur le marché ?
  • Quel est le modèle économique de notre produit ?
  • Comment allons-nous mesurer le succès de ce produit (Revenus, Métriques) ?

Il faut noter qu’à ce stade de la planification, certains éléments (voire beaucoup) sont basés sur des hypothèses qui doivent être validées, améliorées ou modifiées par la suite. La vision du produit n’est donc pas figée et peut évoluer pour tenir compte des retours du terrain (marché, clients, utilisateurs).

 Quelles sont les avantages de la vision?

Lire la suite

Publicités

Quelles sont les nouveautés dans la dernière version du guide officiel de Scrum?

Cet article présente un résumé des principales modifications apportées dans la dernière version du guide officiel de Scrum (Version 2013). Le guide, élaboré conjointement par les pères fondateurs de Scrum est disponible sur le site www.scrumguides.com.

Principales nouveautés apportées par le guide Scrum  (Release 2013)

Lire la suite

Le guide Scrum commun est enfin disponible

La croissance explosive des organisations et des personnes utilisant la méthode Scrum au cours des dernières années a conduit à une certaine confusion dans la communauté Scrum quant à la définition précise de la méthode.

Afin d’offrir une définition commune, les trois organismes Scrum principaux,  en l’occurrence Scrum Alliance, Scrum.org et ScrumInc, ont défini un guide commun de la méthode Agile la plus populaire.

Le guide,  intitulé « Le Guide Scrum –Le guide définitif de Scrum : les règles du jeu » en français, est disponible sur le site www.scrumguides.org dans une trentaine de langues (y compris en français). La version actuelle (dernière version) est datée de Juillet 2013. Elle est signée par  Ken Schwaber (Scrum.org) et  Jeff Sutherland (Scrum Inc.) les deux pères fondateurs de  Scrum.

Je dédierai un prochain post aux nouveautés de la dernière version par rapport à la précédente (2011)

PURIFF ou Quels tests effectuer durant un Sprint Scrum

Dans Scrum chaque Sprint crée un incrément qui est un produit partiel potentiellement livrable à la production.
Pour qu’il puisse être déployé en production, l’incrément doit répondre à tous les critères d’acceptation et subir toutes les vérifications nécessaires.

Chaque Sprint doit donc inclure toutes les activités de tests permettant d’obtenir un incrément exploitable que l’on peut livrer à la production.

Ce post introduit l’acronyme PURIFF  comme concept pour  regrouper  l’ensemble des activités de tests à mener durant le Sprint. Chaque élément  de l’acronyme correspond à une catégorie de tests :

Lire la suite

Six conseils pour améliorer votre définition de “Fini”

Rappels

La définition de “Fini”,  “Definition of Done”  ou DoD[1] en anglais représente les critères qui déterminent si un travail est accompli. Cette définition peut concerner les éléments du Backlog du produit (Les fonctionnalités à réalise), les tâches qui réalisent ces éléments, l’incrément (le résultat d’un Sprint) et la release finale du produit.
Il s’agit d’un artefact important dans Scrum car  Il  permet à tous les participants  au projet de partager une signification commune des résultats attendus.

La définition de “Fini” ou DoD, doit donc être explicite est visible à l’intérieur et à l’extérieur de l’équipe Scrum. Parmi les objectifs attendus du DoD :

Lire la suite

Quelles méthodes agiles utilise-t-on le plus en France?

L’utilisation des méthodes Agile gagne de plus en plus du terrain en France. Mais quelles sont réellement les méthodes les plus utilisées en France?

Dans une enquête réalisée en 2009 par le « French User Group » (Organe de la  Scrum Alliance) auprès de plus de 150 entreprises en France représentant des SSII et des client finaux, portant entre autres sur les méthodes agiles utilisées dans l’entreprise, Scrum et XP arrivent largement en tête :

  • Scrum occupe la première  position avec 86% des sondées déclarent utiliser cette méthode.
  • XP est  deuxième avec 52 % des sondées.
  • La méthode Lean arrive en troisième (14%), talonnée en quatrième position par les méthodes maisons (13%).
  • Les autres méthodes agiles (DSDM, Crystal Clear, etc.) occupent la dernière place (7% des sondées).

Classement détaillé :

  1. Scrum : 86% de sondées
  2. XP :   52%
  3. Lean : 14%
  4. Méthode maison : 13%
  5. Autres (Hors DSDM et Crystal Clear): 5%
  6. DSDM : 1%
  7. Crystal Clear : 1%

Source : Enquête Nationale Scrum User Group – Juin 2009 – http://www.frenchsug.org

Peut-on abandonner un Sprint en cours de route?

Selon les règles de Scrum, un Sprint peut être  abandonné   avant son terme.  Seul le Product Owner est habilité à prendre une telle décision.  Il peut  le faire à la demande des parties prenantes, de l’équipe de développement ou du  Scrum Master.

Le Sprint peut être abandonné si son objectif devient obsolète vidant le Sprint de son sens : l’entreprise change d’orientation,  les conditions du marché et de la technologie évoluent, etc.

Lorsqu’un Sprint est abandonné, chaque élément  fini du Backlog du produit est examiné. Si une partie du travail est jugée  livrable en production, le Product Owner  peut décider de  l’accepter et l’intégrer au produit existant. Les autres éléments incomplets sont ré-estimé et remis dans le Backlog du produit.

A noter que l’abandon  d’un Sprint est consommateur de ressources et peut être traumatisant pour l’équipe Scrum.